Présentation

© Denis Bourges - Tendance Floue

© Denis Bourges - Tendance Floue

© Mat Jacob - Tendance Floue

© Mat Jacob - Tendance Floue

Les champs photographiques

Organisme d’intérêt général

L’association Les champs photographiques a pour objectif de promouvoir et de diffuser la photographie, ainsi que toutes les pratiques artistiques liées à l’image et au son.

 

À l’initiative de ce site de création et d’exposition situé en Baie du Mont-Saint-Michel il y a le photographe Denis Bourges, co-fondateur de l’agence photo Tendance Floue et la réalisatrice de documentaires Murielle Schulze.

 

À Vieux-Viel, dans une ancienne ferme datant du 18ème siècle entourée de vergers, Les champs photographiques proposent de vivre les pratiques artistiques dans un esprit de convivialité, de partage et d’échanges.

 

 

Les trois axes d’intervention des champs photographiques sont :

 

La création : des artistes invités en résidence

 

La diffusion : des expositions présentant les travaux des résidents

 

La transmission : des ateliers photo de différents niveaux et des ateliers pédagogiques en direction du jeune public.

 

Soutenir Les champs photographiques

Faites un don ouvrant droit à la réduction d’impôt prévue à l’article 200 et 238 bis du Code Général des Impôts.

Pour tout renseignement

Contacter Murielle Schulze 06 07 78 96 04


Denis Bourges est co-fondateur du collectif Tendance Floue, qui a fêté ses 20 ans en 2011 aux Rencontres internationales de la photographie d’Arles. Denis Bourges s’inscrit dans une vision du Photojournalisme d’auteur. En 1991, il reçoit le Premier Prix Ilford pour Sueur vertical. Il s’intéresse avant tout à l’humain dans des sujets intimistes. Depuis 15 ans, il voyage en Inde où il réalise notamment Shadipur, la vie d’un bidonville d’artistes de rue, et Narmada, les paysans résistants aux expulsions causées par la construction des grands barrages.

En 2000, Il réalise en Bretagne Médecin de campagne en suivant la dernière année d’activité de son père et de son suppléant, travail exposé à Arles (2011) et aux Champs photographiques (2010). En 2002, il produit un travail intitulé Entre 2 mondes, Mont-Saint-Michel. En 2004, c’est Murmure, un bruit sourd qui se prolonge, une série photographique sur les murs d’Israël et de Palestine.

 

Murielle Schulze a suivi Les ateliers Varan, initiation à la réalisation documentaire, cinéma direct en 2003. Elle a été chargée de projet à Paris sur l’exposition Usine, Programme Culture 2000 Commission européenne pour l’association «Un Sourire de toi et j’quitte ma mère» ainsi que sur Paroles de migrants en foyer Sonacotra, commande du FASILD pour l’association «Khiasma». Elle fut auparavant assistante de communication à la Réunion des Musées Nationaux puis chargée de communication pour le Centre National du Livre et le Centre Dramatique National de Montreuil. Murielle Schulze a réalisé des documentaires pour l’émission en Langue des signes françaises «L’oeil et la main» avec par exemple Camille et Isabelle, à deux voix une rencontre artistique entre la chanteuse Camille et la comédienne sourde Isabelle Voizeux. En 2009, Elle coréalise Mad in France avec le photographe Gilles Coulon, où comment douze photographes s’interrogent, observent puis photographient leur territoire. Film projeté au Théâtre antique en Arles lors des Rencontres internationales de la photographie en 2009.